Livraison offerte dès 130€ en France / Paiement 3 X sans frais / -10% sur la première commande en vous inscrivant à la Newsletter.

Naissance publique est une nouvelle marque de vêtements de grossesse responsable, qui entend poser un autre regard sur la maternité. Plus contemporain, plus réaliste et sans injonction.
La marque propose une sélection minimaliste de vêtements et d'accessoires pensés pour vous aider à apprivoiser ce corps qui change, et vous sentir belle enceinte. Vous aurez plaisir à les reporter en post-partum, et longtemps après : body, jupe taille haute, jean blanc, combinaison, robe lingerie.

Livraison offerte dès 130€ en France métropolitaine & retours acceptés jusqu'à 14 jours
Fabrication française et portugaise Tissus responsables hauts de gamme européens
Paiement en 3 X sans frais Et paiements sécurisés par cartes de crédit ou Paypal
Livraison offerte dès 130€ en France métropolitaine & retours acceptés jusqu'à 14 jours
Fabrication française et portugaise Tissus responsables hauts de gamme européens
Paiement en 3 X sans frais Et paiements sécurisés par cartes de crédit ou Paypal

Naissance Publique, les vêtements de grossesse responsables des femmes enceintes qui aiment la mode.

On a pensé à toutes celles qui ne veulent sacrifier ni au style, ni au confort, ni à leurs engagements éthiques pendant leur grossesse. Alors on a développé des vêtements de grossesse essentiels mais jamais simplistes, qui répondent à notre envie de mode et qu’on aura plaisir à reporter après la naissance de notre enfant. La bonne coupe, la bonne matière, la bonne couleur, les bons détails.


Un ADN responsable.

Tous nos tissus ont été longuement sourcés en Europe (Italie, Portugal, Allemagne et France) pour vous proposer le meilleur des matières hauts-de-gamme et responsables. Ils sont nobles, naturels ou artificiels (ce qui ne signifie pas qu'ils sont mauvais !) et respectueux de notre monde. Nous avons proscrit les matières issues du pétrole et tellement difficiles à recycler (à l'exception de notre jupe taille haute vert clair, en polyester upcyclé). Chez Naissance publique, nous luttons contre la saisonnalité. Et contre l’envie de vous faire consommer toujours plus. Alors nous avons privilégié des matières aux propriétés thermo-régulatrices, pour que vous puissiez porter vos vêtements de grossesse toute l’année. Tous nos vêtements sont fabriqués en France (dès que nous le pouvons) et au Portugal (spécialistes de la maille), en étroite proximité avec les équipes de production.

Et comme il n’était pas concevable d’imaginer des vêtements pour les femmes enceintes sans se demander quel monde on allait laisser à leurs enfants, nous avons choisi de faire fabriquer nos bandeaux de peau-à-peau dans un atelier français d’insertion par l’emploi. Être responsable « sur l’étiquette » c’est bien, mais nous sommes convaincus que la responsabilité est une démarche globale, qui va bien au-delà de proposer de jolis vêtements de grossesse éthiques. Tout n’est pas parfait bien entendu, mais on y travaille !

La mode, sans effet de mode.

Notre philosophie ? Faire des vêtements de grossesse qui n’en ont pas l’air. Nous avons longuement travaillé les coupes en partant des vêtements qu’on aime porter en temps normal (on vous raconte l’histoire de ces vêtements dans la section « guides »), sans fronces et sans grosses ceintures. Des vêtements généralement oubliés du vestiaire de la femme enceinte et que nous avons réhabilités. Et puis on aime jouer sur les paradoxes. Une jolie robe habillée de grossesse oui, mais qui attire tous les regards dans le dos, grâce à son dos-nu. À cacher sous une grosse maille en hiver, pour une robe à porter partout et tout le temps. Tous nos vêtements ont ainsi été pensés pour être portés de façon très habillée ou beaucoup plus casual, pour investir dans un seul beau vêtement plutôt que dans deux. Ou trois…

Naissance publique ne propose pas de collections, mais des éditions. Ça veut dire quoi ? Que plutôt que de céder aux affres de la mode et de son rythme effréné, nous avons choisi de créer des intemporels. Vous savez, ces vêtements qui vous donnent une allure tellement Parisienne et qu’on adore ! Chaque matière, chaque coupe, chaque détail et chaque accessoire ont été soigneusement choisis. Même ceux qu’on ne voit pas, comme un joli bouton en céramique ou un logo délicatement brodé. Parce que certaines ne le verront pas, mais pour d’autres ça fera toute la différence.

Un nouveau regard sur la maternité.

Naissance publique entend s’affranchir des codes traditionnels de ce secteur. Car si la maternité est magnifique, elle est aussi déroutante. Et tant que persistera l’injonction au bonheur et à l’épanouissement, les femmes enceintes n’oseront pas. Dire que parfois c’est trop dur, ou pas exactement comme on l’imaginait. Qu’elles se sentent seules, que le tsunami de l’accouchement a laissé place à un épuisement, à des doutes et à des sentiments ambivalents. Que les maux de la grossesse sont parfois trop éprouvants, qu’on peut avoir du mal à accepter et comprendre ce corps qui change et qu’on ne reconnait parfois plus. Alors nous avons demandé à nos mannequins de ne pas toujours sourire, parce que c’est ainsi que nous trouvons la maternité la plus belle. Quand elle est libre et qu’elle laisse à chacune la possibilité d’être exprimée à sa façon.

Nous pensons que la maternité est un chamboulement. Du corps et de l’esprit. Nous pensons que porter de beaux vêtements adaptés à son corps qui change est tout sauf futile. Nous pensons que porter des vêtements qui redonnent confiance en soi pendant le postpartum est une force. Et comme on n’a aucun intérêt à refaire ce que font déjà très bien les autres, on s’est concentrés sur ce qui nous manquait le plus dans le vestiaire de maternité : un vrai jean blanc de grossesse, une jolie robe lingerie, une jupe taille-haute qui sublime toutes les morphologies, et une combinaison de grossesse parfaite. Cette édition #01 célèbre également le body ; le corps et le vêtement. Un body de grossesse comme vêtement totem pour un corps qui s’adapte, s’étire et se transforme. Un corps qui porte la vie.

Voir la suite...